Le Récap' du 16/11

Dernière mise à jour : 10 déc. 2020

Ça n’aura échappé à personne, le Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies à épinglé cette semaine la France dans un courrier à propos de la loi « Sécurité globale » et particulièrement certains article dont l’article 24 votée par l’Assemblée Nationale vendredi 20. Cet article, qui prévoit de punir la diffusion d’images des forces de l’ordre permettant leur identification dans le but de leur nuire. Même s’il a été ajouté au texte final la mention « sans préjudice du droit d’informer » suite au tollé provoqué par l’article en France, de nombreux Français ne décolèrent, considérant qu’il pourrait rendre impossible le fait de filmer les forces de l’ordre, contraire aux libertés fondamentales, et ce d’autant que de nombreuses bavures policières très graves ont été révélées ces dernières années par des vidéos. Plusieurs manifestations ont notamment été organisées partout en France ce week-end en protestation.

Gérald Darmanin à l'Assemblée Nationale cette semaine


En parallèle, la Hongrie et la Pologne ont cette semaine bloqué le vote du budget du plan de relance européen de 750 milliards d’euros, dont 160 millions étaient destinés à la Pologne, à cause de la décision de la Commission Européenne de le conditionner au respect de l’état de droit. Ce blocage risque de s’avérer difficile à surmonter pour un plan de relance qui devrait soulager des économies Européennes grandement ébranlées par la seconde vague pandémique. En effet, la négociation préalable à l’élaboration de ce plan avait été très ardue et la marge de manoeuvre pour le renégocier devrait être très mince. Cependant, faute de convaincre les deux récalcitrants, le plan pourrait se retrouver dans une impasse dramatique.

Dans un autre registre, la Biélorussie a enregistré cette semaine un regain de tension et surtout de répressions à l’occasion de la mort mercredi 12 d’un peintre de 31 ans tabassé à mort par des policiers en civil. Cela a provoqué un émoi national alors que le mouvement s’essoufflait, et de nombreuses manifestations se sont déroulées, notamment dimanche dernier, où plus de 1100 personnes ont été arrêtées dont 25 journalistes identifiés comme tels. Ces arrestations viennent s’ajouter à un compte qui a récemment explosé à la faveur d’une fuite du ministère de l’Intérieur Biélorusse. En effet, si l’on estimait le nombre d’arrestations à environ 18 000 depuis le 9 aout, on parle désormais de 25 800 personnes.

Mausolée en hommage à Roman Bandarenka, jeune peintre mort le 12 novembre


Cette présidentielle là s’est passée sans accroc, et son résultat a été à l’encontre du pouvoir en place : dimanche 15 novembre, Maia Sandu a remporté l’élection Moldave contre celui qui l’avait vaincue il y a 4 ans, Igor Dodon. C’est le camp pro-européen qui l’emporte avec la première femme présidente de ce pays d’Europe orientale. Dorénavant, l’enjeu sera les probables élections anticipées qui pourraient avoir lieu dans un futur proche et pourraient permettre à la présidente de remporter la majorité au parlement. sa campagne a été fortement marquée par la promesse de lutte anti-corruption.

Enfin, c’est au nom de cette même lutte que le président péruvien Martin Vizcarra avait été destitué le 9 novembre à la faveur du président du Congrès d’alors Manuel Merino. Cela avait déclenché d’importantes manifestations dans le pays qui avaient même mené à la mort de 2 personnes le 14 novembre et poussé le nouveau président à démissionner le lendemain. Finalement, le Congrès a élu mardi 17 novembre un successeur, Ferrando Sagisti, centriste de 76 ans qui fait consensus.


Benjamin Milkoff

0 commentaire

Posts récents

Voir tout